Charr

Gwiki2, le wiki sur Guild Wars 2 de la communauté francophone
Aller à : navigation, rechercher
En construction.png
  • Cet article n'est pas fini. Son état est provisoire et vous pouvez nous aider à l'améliorer.
  • Ce bandeau sera supprimé lorsque le contenu sera jugé conforme aux directives.
Charr Artwork.jpg
Guillemets
Le son tonitruant des machines de guerre en marche fait trembler de terreur les peuples inférieurs. Ce sont les charrs, et pour eux, la conquête est un droit inné.
La race des charrs a été forgée dans le creuset impitoyable de la guerre. Ils ne connaissent rien d'autre. La guerre les définit et leur soif de territoires les pousse à toujours aller de l'avant, irrémédiablement. Les mauviettes et les imbéciles n'ont pas leur place parmi les charrs.
Il y a plusieurs générations, les charrs ont renversé leur caste religieuse et rétabli les anciennes Légions, le fondement de leur culture militaire. Ils ont tourné le dos aux faux dieux et se sont orientés vers l'industrie, en élaborant des armes et des machines de guerre aussi terribles et impitoyables que les charrs eux-mêmes. Ils utilisent tous les moyens à leur disposition pour broyer leurs ennemis, que ce soit des embuscades, des bombardements, ou même leurs griffes et leurs crocs. La victoire est tout ce qui compte, quels que soient les moyens pour y parvenir, et les conséquences.
Dès leur plus tendre enfance, les charrs s'entraînent pour devenir des guerriers. Leur société se compose de troupes de guerre, de compagnies et des quatre grandes légions. La Légion des Cendres, la Légion Sanglante et la Légion de Fer sont plus ou moins alliées, tandis que les fanatiques religieux traîtres de la Légion de la Flamme conspirent contre les trois premières. Aujourd'hui, la terre conquise d'Ascalon est le territoire de la puissante Légion de Fer, mais même sous la loi des charrs, elle est considérée comme une nation en guerre. Opérant depuis l'imposante Citadelle noire, les trois légions se battent contre les rebelles humains, les fantômes d'Ascaloniens vaincus il y a longtemps, et un tyran de la Légion de la Flamme qui cherche à créer un culte en son nom. Les charrs n'ont jamais été à court d'ennemis et ils n'ont jamais voulu qu'il en soit autrement.

— Site officiel, Les Charrs.

Race féline et sauvage, les Charrs occupent la majeure partie des terres à l'Est. Leur société est organisée en quatre Légions : trois alliées et une paria. Chaque légion est ensuite séparée en troupes de guerre. Bien qu'ils se respectent entre eux et respectent les Norns, ils défendent bravement leurs frontières et désirent les élargir. Les dernières forces humaines terrées dans l'unique forteresse de Noirfaucon et les fantômes d'Ascalon sont les cibles prioritaires des Charrs. Les Charrs soutiennent donc les serviteurs pervertis de Kralkatorric, corrompus par le vol vers le Sud du dragon.

Histoire des Charrs

L'ère du Khan-Ur

Légions Charrs

Les Charrs sont au départ un peuple primitif. Leur agressivité était mal contrôlée si bien qu'ils finirent par se faire bataille. Un leader réussit à calmer les Charrs et à les unifier, malgré certaines rivalités persistantes entre troupes. Le Khan-Ur, leader incontesté, permit aux Charrs de repousser leurs frontières vers le sud et Ascalon, chassant les gardiens Oubliés de ces terres fertiles. Cependant, les Charrs durent faire face à un autre ennemi : les Humains.

Les Ascaloniens repoussèrent avec courage et bravoure les Charrs. Cette défaite unifia les Charrs. Ils auraient probablement anéanti la race humaine si un événement tragique ne s'était pas produit : l'assassinat du Khan-Ur. Les Charrs se divisèrent en Légions, voulant chacune le pouvoir. La lutte persiste encore aujourd'hui. Bien que certains Charrs détinrent le titre suprême de Khan-Ur, aucun n'unifia les Charrs tel que l'avait fait le premier Khan-Ur et furent renversé dans les semaines après leur accession au pouvoir.

La caste des Chamans

Le Volcan Hrangmer

Les Charrs ont estimé que la raison pour laquelle ils n'arrivaient pas à vaincre les humains d'Ascalon est qu'ils ont quelque chose que les Charrs n'ont pas : les Dieux. La troupe Brûlée de la Légion de la Flamme a voyagé jusqu'au volcan Hrangmer. Ils y trouvèrent des énormes monstres de lave, à la puissance incroyablement remarquable : les Titans. Revenus chez eux, les Charrs de la troupe Brûlée furent élevés au rang de Chamans. Tous les Charrs ont ainsi convenu de s'unifier sous la bannière de la Légion de la Flamme. Mais la rébellion s'installa. Une femelle Charr, du nom de Bathea Havocbringer, a rejeté les nouveaux Dieux et dénoncé l'inégalité entre mâles et femelles dans la prise de pouvoir. Elle fût sacrifiée aux Titans sur ordre des chamans.

Une fois de plus unis, les Charrs entreprirent de livrer bataille jusqu'à Ascalon, la tête haute. Ils détenaient maintenant des pouvoirs. Les chamans utilisèrent le Chaudron du Cataclysme et déclenchèrent la Fournaise. Cet événement détruisit le Grand Rempart Nord, énormément de villages et d'Ascaloniens.

La chute du feu

Âmes des soldats ascaloniens

Avec Ascalon conquis, les Charrs se déplacèrent vers Orr et la Kryte. Seulement, ils furent arrêtes au Royaume d'Orr par le Cataclysme déclenché par le Vizir Khilbron et renvoyés de Kryte par les Mursaats.

Mais deux ans plus tard, les héros humains tuèrent les Titans et les Dieux Charrs perdirent toute crédibilité. Les chamans perdirent tout contrôle sur les Légions mais heureusement, d'autres Dieux leur apparurent : les Destructeurs. Dans le désarroi total, un Charr, Pyre Fiertir montra la voie à ses camarades et enleva les Destructeurs de leur poste de culte. Une révolution débuta et se conclut par la chute de la Légion de la Flamme et des chamans. La victoire sur Calcinâme le Hiérophante apprit aux Charrs qu'ils n'avaient pas besoin de Dieux pour vaincre et se battre. Depuis, ils ne tolèrent pas d'être sous les ordres de qui que ce soit, Dieu ou pas Dieu. Ascalon réussit à résister pendant plus de trente ans à l'invasion Charr, malgré Adelbern vieillissant.Les Charrs finirent par envahir Ascalon. le roi Adelbern monta sur la plus haute tour de la cité et brandit Maegdir, son épée. Les âmes des soldats morts au combat surgirent et engagèrent la bataille férocement. Les Charrs furent repoussés encore une fois. Bien qu'Ascalon soit protégée des Charrs, il n'y a plus aucun homme vivant.

Unifiés une fois de plus

Charr armé

Environ quarante ans après la chute des Titans, la révolution contre les chamans commença. La caste des chamans résistait facilement aux attaques des autres Légions. Mais Kalla, la petite-fille de Pyre Fiertir, annonça que les femelles Charrs s'étaient entraînées dans le dos des chamans. Avec cet avantage, les Légions balayèrent les chamans. Ils ont fui dans les Plaines de Golghein.

Après la défaite de la caste des Chamans, la Légion de la Flamme a été rebaptisée la Légion d'or, et grâce à Kalla, les femelles Charrs ont retrouvé leur place sur le champ de bataille. Enfin réunis, les Charrs ont conquis la plupart des terres à l'est des Cimefroides: tous sauf Ascalon, et le fort des hommes construit dans les montagnes, Noirfaucon. Grâce à leur domination, ils ont apporté des technologies nouvelles, telles que des engins de siège et des armes à feu, les technologies qui seront essentielles dans la bataille à venir contre les Dragons ancestraux.

Apparence

Société

Caractère

Personnages

Localisation

Plaines d'Ascalon

Les Charrs sont répartis sur la partie orientale de la Tyrie. Ils entourent Ascalon et ont bâti sur les ruines de Rin, la Citadelle de Fer, capitale de la légion du même nom. La Légion de la Flamme, rejetée en raison de ses chamans est partie vers le volcan Hrangmer. Les deux autres légions cohabitent sur les territoires Charrs et dans les plaines d'Ascalon.

Lien externe


Races disponibles
HumainsCharrsNornsAsurasSylvaris